Test Mario Tennis Aces

Test Mario Tennis Aces

0

Mario et le sport, c’est une très longue histoire. Football, karting, équitation, le plombier Italien a tout essayé. Mais s’il y a bien une activité qu’il affectionne : c’est le tennis ! Et c’est sur Switch qu’il remets ça et je vous propose le test Mario Tennis Aces sur la dernière console de Nintendo !

mario tennis aces 4

Roland Garros est peut-être terminé depuis un mois, la coupe du monde bat son plein mais c’est pourtant en juin 2018 que sort Mario Tennis Aces sur Switch. Il s’agit là de la troisième apparition du plombier moustachu après les exceptionnels Mario Kart et Odyssey. Mario Tennis, ça existe depuis 1995 avec pas moins de 8 jeux dont le dernier date de 2015. Fidèles à eux-mêmes, les éditeurs de chez Nintendo ont naturellement fait appel à Camelot (des habitués de la licence) pour le développement du titre. Jusqu’à présent, les jeux ont toujours été très sympathiques à jouer à plusieurs, comme l’ensemble des titres estampillés Mario soit-dit en passant. Et autant vous le dire tout de suite, cet opus Switch est relativement surprenant comme nous allons le voir.

Raquette 2.0

Qu’on se le dise, les jeux de sports Mario ont tous le même point commun : c’est n’importe quoi. Pas dans le sens péjoratif bien sûr, mais qu’il s’agisse de football de karting ou de tennis (à l’époque), généralement les activités se terminent en surenchère de coups wtf que l’on peut lâcher sans le moindre soucis. Et bien dans Mario Tennis, les choses ont changées. En effet, de manière assez surprenante, le jeu s’avère très technique. Nous ne sommes pas sur du Top Spin 3 non plus mais dans l’ensemble le jeu nécessite une assez longue durée de prise en main et regorge de fonctionnalités qui rendent les parties à la fois techniques et stratégiques. La première particularité étant la jauge de fatigue qui fait son apparition et change les règles du jeu. Le personnage que vous incarnez dispose donc d’une jauge d’endurance qu’il faudra faire remplir en se positionnant de la bonne manière, en balançant des frappes chargées à la perfection ou en renvoyant les balles correctement. Cette jauge s’avère rapidement primordiale étant donné qu’elle constitue le coeur des affrontements. Car oui, Mario Tennis semble parfois se rapprocher d’avantage d’un affrontement physique que d’un duel de sportifs.

mario tennis aces 5

Ici il ne sera pas donc simplement question de marquer des points, mais surtout de surveiller sa jauge de fatigue par peur de se faire tout simplement éliminer. Les super frappes étant toujours présentes, ces dernières (en cas de mauvaise interception) sont susceptibles de vous briser la raquette et de vous faire perdre par forfait. Ca peut paraître incroyable mais c’est clairement la plus grosse particularité du titre et c’est ce qui le rend technique et stratégique. Gérer sa jauge d’endurance, savoir utiliser ses coups au bon moment, bien se placer, etc. Si le jeu possède une approche très arcade, il n’en reste pas moins très exigeant dans son approche. En toute honnêteté, c’est plutôt surprenant venant d’un jeu Mario dans lequel nous sommes désormais habitués à une prise en main immédiate et une certaine facilité dans les commandes. Après, il est possible de repasser à la jouabilité de l’époque et faire abstraction de toutes ces nouvelles features mais en toute honnêteté : ça serait dommage.

La première chose qui ravi énormément au lancement du jeu, c’est le retour du mode aventure.

mario tennis aces 3

Un bon jeu à l’ancienne :

Vous l’avez donc compris, Mario Tennis Aces propose un gameplay très intéressant et qui risque de vous prendre des heures tant les spécificités sont larges. Néanmoins, un jeu ne peut pas être bon sans le contenu qui va avec. Alors qu’en est-il réellement ? La première chose qui ravi énormément au lancement du jeu, c’est le retour du mode aventure. Et autant dire que celui-ci réserve son lot de surprises. Dans Mario Tennis il ne s’agira pas que de petits affrontements à gauche à droite comme ce fut le cas pour l’épisode Wii U, mais d’une véritable petite histoire à suivre de bout en bout. Sous forme de monde à la Mario World, il s’agira dans ce mode de faire avancer Mario de cases en cases et d’accomplir les divers objectifs dans le but d’affronter les boss de fins de plateaux. Et il n’est pas simplement question de jouer au tennis de manière traditionnelle, mais bien de participer à des défis aussi loufoques (et parfois très prises de tête) les uns que les autres. Affronter des miroirs flottants, réfléchir à une solution d’énigme, éviter d’envoyer sa raquette dans un mat de bateau (et j’en passe) font partie des activités qui vous attendant au cours de cette aventure. Ce n’est pas toujours facile et quelques fois redondant mais dans l’idée, la progression se voit beaucoup plus agréable et rajoute un vrai challenge au jeu en dehors des divers modes versus et online. Le seul véritable défaut de ce mode, c’est sa linéarité. En fin de compte le plateau n’a pas vraiment d’intérêt et se suit comme un fil d’ariane imposé. Dommage que les développeurs n’aient pas été un peu plus audacieux !

Bien évidemment, d’autres modes sont disponibles dans le jeu afin de vous entraîner, défier des amis, ou simplement vous éclater le temps de 2/3 parties. Pour continuer sur le contenu du jeu, à noter que chaque personnage du titre possède son propre style. Tout comme pour un jeu de combat, il faudra du temps pour prendre en main votre personnage et surtout apprendre à le maîtriser. C’est encore une fois une similitude que Mario Tennis emprunte directement à des jeux comme Street Fighter ou Tekken. Bien plus que pour un Mario Kart, l’affection que vous aurez pour un style de personnage aura un impact considérable dans votre manière de jouer et d’avancer dans le jeu. Et avec les 15 amis de Mario, autant dire que vous aurez de quoi faire.

Pour son premier essai sur la console nomade de Nintendo Camelot Software réalise un sans faute.

Une technique à la hauteur

Est-ce vraiment une surprise que de dire que la qualité technique de Mario Tennis Aces est une franche réussite ? Pas vraiment… Pour son premier essai sur la console nomade de Nintendo Camelot Software réalise un sans faute. Tout comme pour l’ensemble des jeux édités par Nintendo jusqu’à présent, le rendu visuel est absolument merveilleux. Les textures sont superbes, le jeu est coloré et les couleurs qui accompagnent sont agréables, les animations sont très fluides et par ailleurs, Mario Tennis Aces tourne à 60 images par seconde, et ça se voit. Les parties sont donc ultra dynamiques, les effets spéciaux saisissants et même si le rendu est loin de ce qui se fait de nos jours , l’empreinte si particulière de l’univers Mario est extrêmement bien retranscrite et c’est un bonheur pour les yeux. On pourrait regretter le nombre de courts plutôt réduits (seulement 7), mais ces derniers ont au moins l’honneur d’être tous variés et parfaitement fidèles au monde du plomber Italien. Autant en moche nomade qu’en mode TV, Mario Tennis Aces est un régal pour les yeux et se classe dans ce qui se fait de mieux sur Nintendo Switch.

mario tennis aces 2

Au final, il n’est pas nécessaire de s’attarder plus longtemps sur le test Mario Tennis Aces. Sans pour autant être le jeu de l’année sur Switch, il n’en reste pas moins un indispensable dans la catégorie des jeux estampillés Mario. A la manière de sa version Kart, c’est un jeu qui malgré son exigence un peu trop élevée et ses quelques défauts de contenu réponds parfaitement aux attentes. Si vous êtes à la recherche d’un très bon jeu Switch pour passer l’été, alors n’hésitez pas absolument pas !

A propos de l'auteur
Sylar

Sylar

Passionné de jeux vidéo depuis plus de 20 ans, et créateurs de contenus multimédias sur internet depuis 2009. J'ai commencé par faire des critiques gaming sur Dailymotion avant de m'exporter sur YouTube et lancer mon propre site pour vous partager ma passion du jeu vidéo.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués.*