Okami sur Switch : le roi est de retour !

Okami sur Switch : le roi est de retour !

0

Déjà plus de 10 longues années que l’extraordinaire Okami a débarqué dans nos contrées pour marquer de son empreinte le jeu vidéo. Pour ce qui est certainement sa dernière sortie officielle, c’est sur la dernière console de Nintendo que le titre de Clover Studio tire sa révérence. Okami sur Switch ce n’est plus un rêve, c’est une réalité en ce 9 août 2018.

Ma vie de gamer a littéralement changé un certain mois d’août 2006. Bien que sorti en avril de la même année, j’ai dû attendre quelques mois avant de découvrir une oeuvre qui allait à jamais changer ma perception de beaucoup de choses. Et pourtant, Okami n’a jamais été vendu comme un énorme triple A ayant pour ambition de tout écraser, loin de là. Sortie discrètement sur PlayStation 2, l’oeuvre signée Clover Studios (qui n’existent hélas plus) a pris énormément de temps avant d’être reconnue à sa juste valeur à l’égard des joueurs. Car Okami n’est pas qu’un simple jeu vidéo, c’est une oeuvre d’art. Cet action RPG nous mettant dans la peau de la déesse du soleil Amaterasu réincarnée en louve propose une expérience visuelle et sonore comme il n’en a jamais été refait. Un style encre de chine merveilleux, des paysages à couper le souffle, une histoire prenante et des émotions à tout va : voilà comment il est possible de résumer Okami. Si le jeu n’a pas connu le succès qu’il méritait à l’époque, il aura au moins eu l’honneur d’être un titre au-delà de toute époque, de toute console et de toute génération. Il n’existe pas beaucoup de titres qui peuvent se vanter d’être sortis sur pas moins de 3 générations différentes. Et c’est mérité.

Quoi qu’il en soit, cet article n’a qu’un seul but, vous informer que Okami sur Switch c’est désormais disponible et qu’il s’agit certainement du dernier tour d’honneur de l’un des plus grands jeux vidéo de l’histoire. Alors foncez !

A propos de l'auteur
Sylar

Sylar

Passionné de jeux vidéo depuis plus de 20 ans, et créateurs de contenus multimédias sur internet depuis 2009. J'ai commencé par faire des critiques gaming sur Dailymotion avant de m'exporter sur YouTube et lancer mon propre site pour vous partager ma passion du jeu vidéo.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués.*