LES UNIVERS DE JEUX VIDEO LES PLUS INCROYABLES

LES UNIVERS DE JEUX VIDEO LES PLUS INCROYABLES

0

Aujourd’hui, nouveau concept qui sera divisé en plusieurs épisodes puisque nous allons parler… des univers de jeux vidéo ! Un univers, qu’est-ce que c’est ? Et bien c’est l’environnement dans lequel vous allez évoluer dans votre jeu. C’est ce qui lui donne son identité, sa force mais également ses faiblesses… Sans plus attendre, place à l’article et la vidéo sur les jeux vidéo les plus incroyables.

World of Warcraft

Dans la catégorie des univers les plus incroyables, il est impossible de ne pas citer l’extraordinaire World of Warcraft. Sorti en 2004, le MMO de Blizzard s’est rapidement imposé comme le meilleur de sa catégorie, le plus populaire mais surtout le plus complet. Plus de 10 ans après sa sortie, le jeu qui se déroule dans un univers heroic-fantasy continue de déchaîner les foules, en témoigne la future sortie d’une extension intitulée Battle of Azeroth prévue pour le 14 août prochain.
Mais le coeur du succès de WoW (pour les intimes), au-delà de son gameplay et de son côté addictif, c’est bien évidemment son univers. Avec plus de 12 ans d’activité, le MMO possède un monde d’une richesse sans pareille. Très inspiré des oeuvres de J.R Tolkien, le titre de Blizzard est une merveille de contenu. Le monde d’Azeroth n’est pas juste un prétexte, il est également un personnage à part entière du jeu. En son sein, pas moins de douze races qui possèdent chacune leur propre background, leur propre histoire et leurs propres spécificités. Rien n’est laissé au hasard et chaque détail de cet univers est justifiable et justifié. La preuve en est avec le nombre incalculables d’oeuvres autour de WoW. Livres, films, jeux, théories et j’en passe. A l’heure actuelle, aucun titre n’est capable de proposer un tel lore aussi créatif qui ferait rougir des oeuvres cinématographiques comme Harry Potter pour ne citer qu’elle. World Of Warcraft porte bien son nom. C’est un monde à part entière fait de sa propre mythologie et sa propre histoire, et la résumer en quelques mots serait tout bonnement impossible…

Final fantasy

Et si nous voyagions à plus de 9000km des Etats-Unis pour ce deuxième jeu ? Vous l’avez compris, c’est au japon que l’on se retrouve avec l’immense saga Final Fantasy. Pour la petite anecdote, la licence ne porte pas ce nom par pur hasard. En effet, c’est en 1987 que SquareSoft (désormais Square Enix) au bord de la faillite lance à Hironobu Sakaguchi (le père de FF donc) un dernier défi afin de sauver la société. C’est ainsi que naquis Final Fantasy, la dernière fantaisie mais surtout la dernière chance de toute une industrie, le jeu vidéo japonais étant en crise. Qui aurait pu croire que plus de 30 ans après, ce dernier espoir serait l’une des licences les plus réputées de l’industrie ?

Si de base, l’histoire du premier Final Fantasy pouvait  se résumer très grossièrement à un affrontement entre bien et mal dans un univers heroïc fantasy, l’oeuvre n’a eu de cesse de se développer mais surtout de développer sa mythologie au fil des opus. Car oui, mythologie est bien le maître mot au coeur de l’univers de final fantasy. Et c’est ce qui fait son charme. Si chaque épisode propose son univers distinct, comme par exemple de l’héroïc fantasy pur pour FF9, du plus moderne pour FFXV ou du plus exotique pour FFX, le point commun entre tous les jeux reste l’aspect (entre guillemets) religieux du monde. Alors oui, chaque jeu a son background, mais ces derniers sont tous liés par une même volonté et une même entité que l’on retrouve à chaque fois illustrées de manières différentes (materias, invocations, ennemis, etc.)

Même s’il faut bien reconnaître que Final Fantasy a perdu de sa superbe au fil des années, comme avec le très décevant FFXV, force est de constater que l’univers de Hironobu Sakaguchi reste immortel, et ce ne sont pas les fans qui diront le contraire.

ff

Créer un univers n’est pas facile, mais quand ce dernier se passe dans un monde relativement réaliste : c’est encore plus dur.

fallout

Fallout 

La guerre, la guerre ne meurt jamais… C’est une phrase que les joueurs de Fallout n’oublieront certainement pas. Créer un univers n’est pas facile, mais quand ce dernier se passe dans un monde relativement réaliste : c’est encore plus dur. C’est pourtant ce qu’à réussi à faire Bethesda avec la licence Fallout. Sorti en 1997 sous la forme d’un RPG à la vue isométrique avant d’être remis au goût du jour en 2008 avec un gameplay plus orienté action à la première personne, la licence post-apocalyptique de Bethesda reste à l’heure actuelle l’une des plus grandes réussites du studio. Se déroulant dans un monde tiraillé par les guerres nucléaire, le jeu propose un background absolument terrifiant mais bordé d’humour noir et de macabre. Le tout étant fait de manière totalement assumée. Si de prime abord le jeu semble tirer son inspiration du très célèbre Mad Max, il n’en est absolument rien. C’est « A boy and his Dog », une nouvelle de Harlan Ellison sortie en 1969 à qui l’on doit en partie l’univers de Fallout. L’histoire d’un homme devant se faire une place dans un monde dévasté en proie à la folie et au meurtre, voilà le plot. Mais c’est surtout dans son ecosystème, son environnement politique, ses guerres civiles et plus encore que le jeu trouve véritablement sa force. Fallout n’est pas simplement une survie dans un monde dévasté, mais bel et bien une tentative de reconstruction d’un monde confronté à sa propre folie destructrice, une remise en question humanitaire en somme. Dans le jeu, le nombre de documents, d’enregistrements, de monuments est absolument incroyable et tout apprendre sur l’oeuvre est un travail de très longue haleine. Il ne vous faudra pas moins de 7 jeux pour réaliser que la guerre… la guerre ne meurt jamais…

Mass Effect

Le point commun entre toutes les oeuvres citées jusqu’à présent, vous l’avez trouvé ? La terre ! Qu’elle soit dévastée, féerique, mythologique ou encore en guerre, nous ne l’avons pas encore quittée. Et pourtant, des jeux « space opera » comme on les appellent, il en existe beaucoup. Et s’il y en a bien un qui possède un univers remarquable, c’est bien Mass Effect. Bioware (studio de Electronic Arts) lance l’aventure en 2007 avec un action-RPG de qualité nous mettant dans la peau de Shepard, un humain qui a pour mission d’anéantir la race des moissonneurs , une race extra-terrestre ayant pour simple ambition que de détruire la galaxie.  Je vous l’accorde, c’est relativement classique au premier regard mais au fil des épisodes un véritable univers galactique exceptionnel va s’ouvrir au joueur. En parcourant les diverses planètes en quête de réponses et d’indices, Shepard va découvrir un nombre incalculable de races, de planètes, de décors, de situations politiques et j’en passe. Très fortement inspiré de Star Wars, l’oeuvre de Bioware n’a absolument pas à rougir de la comparaison tant les protagonistes (et antagonistes !) sont cohérents, vivants, affublés de motivations politiques/économiques différentes. Tout comme pour World of Warcraft dont je vous ai parlé tout à l’heure, le monde de Mass Effect n’est pas qu’un prétexte à l’avancée scénaristique, mais bien un élément du scénario en lui-même. Encore une fois, il faudra compter sur les nombreux ouvrages ingame et hors game, les théories de fan ou les récits de développeurs pour assimiler tout ce qui se déroule dans ce space opéra remarquable. Si le dernier épisode a plutôt fait main-basse sur tout ce travail de background, il n’en reste pas moins que Mass Effect reste un indétrônable dans la catégorie des univers incroyables de richesse et de travail. On oublie rapidement le scénario qui de base semblait très cliché pour se plonger dans cet univers vivant et prenant.

mass effect

Voilà qui conclut cette vidéo sur les univers de jeux vidéo les plus incroyables. Des univers du même genre, il en existe encore des dizaines. J’aurais pu citer la saga des Elder Scrolls, la licence God of War ou encore le monde féerique de Fable, mais à mon sens, les plus marquants dans la pop culture resteront ceux que j’ai cités plus haut. Bien évidemment, je compte sur VOUS pour m’indiquer quels sont les univers que vous trouvez les plus extraordinaires de richesse et de développement dans les commentaires. Rassurez-vous, j’ai encore énormément d’histoires à vous raconter sur ce sujet, et nous parlerons la prochaine fois des univers de jeux vidéo les plus glauques.
Sur ce, merci à tous d’avoir suivis cette vidéo et d’avoir lu cet article !

A propos de l'auteur
Sylar

Sylar

Passionné de jeux vidéo depuis plus de 20 ans, et créateurs de contenus multimédias sur internet depuis 2009. J'ai commencé par faire des critiques gaming sur Dailymotion avant de m'exporter sur YouTube et lancer mon propre site pour vous partager ma passion du jeu vidéo.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués.*